mercredi 6 juin 2012

Dans les couloirs du temps



Dans les couloirs du temps, serpente une rivière où voguent de grands voiliers blancs. Ils viennent de pays lointains où l’on cueille des fruits inconnus qui ont un goût de miel et de fleurs confites. Des sacs d’or et d’émeraude s’entassent dans les cales parfumées de moka et d’essences rares. Une jeune demoiselle vêtue de madras joue à la corde sur le pont. Sa sœur aînée danse au son d’un tambourin manié par un adolescent aux cheveux bouclés.
 Je crains de faire irruption dans ce tableau charmant et d’en détruire l’harmonie alors je m’éclipse discrètement. Un orage violent survient alors et balaie le voilier de mes rêves. Une énorme vague l’engloutit dans un fracas assourdissant. La jeune fille est jetée sur une rive où errent les enfants. À ce point de l’histoire, j’entre dans les flots en furie et j’accepte mon sort mais au lieu d’être aspirée par le monstre, je suis portée avec beaucoup de délicatesse sur le pont où s’enlacent les jeunes gens.
Tous les marins s’ingénient à faire revenir la jeune demoiselle et sauvent les enfants perdus dans les replis du temps et nous partons sur ce grand voilier blanc, ailleurs, très loin, dans un pays bleu où chantent les rossignols.

2 commentaires:

  1. You has a great blog. I'm just blog walking, and very interesting to stopping here and leaves you a comment. Good work.

    Lets keep writing and blogging

    Nb: Dont forget to leave your comment back for us.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour vos encouragements auxquels je suis très sensible. J'ai écrit onze livres dont ma maison d'édition donne un aperçu en offrant les dix huit premières pages de chaque œuvre.Vous pouvez consulter à cet effet la bibliographie ci-présente; Encore une fois merci et à bientôt pour d'autres échanges. Amitiés de plume et de clavier !

    RépondreSupprimer